Les bienfaits de la course sur leurre

L’activité physique est indispensable pour la santé physique et mentale de votre chien. Elle doit être adaptée à son âge et son type.

Sans activité, un animal peut souffrir d’obésité avec toutes les complications que cela peut entraîner. Il pourra aussi développer des problèmes de comportement plus ou moins développés dû à l’ennui et à un trop plein d’énergie : stress, anxiété, destruction, agressivité, etc.

Avant de commencer un sport avec votre chien, demandez conseil à votre vétérinaire.

Les bénéfices du sport pour votre chien :

Sortir son chien quotidiennement permet de répondre à ses besoins olfactifs et sociaux et de renforcer votre relation.
Lorsqu’elle est associée à une activité sportive et ludique, la sortie prévient l’ennui qui peut occasionner des troubles importants du comportement et participe à son équilibre en le défoulant.

Rappelons toutefois que toute discipline sportive comporte des risques :

Des a priori sur la course sur leurre ?

chien heureux

Dans nos imaginaires, la course sur leurre est fortement associée à la compétition de lévriers et parfois, à ses dérives.
Cette course a en effet été pendant très longtemps liée aux paris sportifs qui sont encore pratiqués dans certains pays.
Cette situation a conduit à des abus et des maltraitances déplorables, mais faut-il pour autant condamner la course en elle-même qui s’avère au contraire être une source de bien-être pour nos compagnons canins?

Pratiquer la course sur leurre autrement :

L’american Kennel Club a développé deux nouvelles disciplines ouvertes à tous les chiens. Tout a été pensé pour ouvrir la discipline à tous les chiens, de manière ludique et dans le respect du bien-être animal :

Tester la course

(Coursing Ability Test)

Si votre chien aime jouer et courir, vous pouvez faire ce test de 275m ou 550m selon sa taille.

Caractéristiques de la course :

  • 275 mètres pour les petits chiens, 550 mètres pour les grands et catégorie vétérans
  • Virages larges, pas de sauts
  • 2 minutes pour réaliser la course
  • Test réussi ou pas : aucune contrainte
  • Un seul chien par course
  • Leurre sans odeur
  • Pas de paris sportifs

La Course de 100 mètres

(Fast C.A.T.)

Si votre chien peut courir 100 mètres : il peut participer à cette compétition !

Caractéristiques de la course :

  • 100 mètres chronométré pour tous
  • Pas de virages, pas de sauts
  • Un seul chien par course : pas de compétition entre chiens
  • Leurre sans odeur
  • Le chien court vers son maître qui l’attend au bout
  • Pas de paris sportifs
  • Présence d’un vétérinaire

Dans ces disciplines, il n’est pas question de pousser le chien à la poursuite : s’il ne veut pas courir, ce n’est pas grave !

Le principe de la course sur leurre

Le chien court après un leurre en plastique sans odeur accroché à un fil mû par une poulie d’entraînement sur un terrain.

Le chien est attiré par le mouvement et court pour attraper le leurre : comme quand on lance un jouet ou une balle. Un chien peut ne pas être intéressé : dans ce cas, la course sur leurre n’est pas pour lui, il ne faut pas insister.

La course sur leurre est un sprint. Le chien se dépense rapidement, il est donc important de limiter le temps de course et de rester vigilant sur son état de fatigue. C’est pourquoi le C.A.T. et le Fast C.A.T. sont adaptés : ce sont des courses courtes.

Les bénéfices de la course sur leurre

Cette course répond à deux besoins : défouler le chien et assouvir ses instincts de poursuite.

  • Cette activité ne nécessite pas d’apprentissage car elle repose sur le jeu. Lancez le leurre : si le chien veut jouer, il court.
  • La course est adaptée à la vitesse du chien. Contrairement aux autres sports, le chien ne suit pas le rythme de son maître, il peut s’exprimer pleinement selon son envie.
  • Le chien se dépense aussi intellectuellement : il va se concentrer sur le leurre et développer des stratégies pour l’attraper.
  • Ce sport peut être un outil pour l’éducation de son chien : lui apprendre la maîtrise de soi et renforcer le rappel par exemple en se faisant conseiller par un professionnel.

Préparer votre chien

Tout sport engendre des risques qui peuvent être limités grâce à une grande vigilance.

Voici quelques recommandations :

  • Consultez votre vétérinaire pour être conseillé.
  • Pas de sport après un repas : évitez le sport pendant la digestion pour ne pas risquer une torsion d’estomac.
  • Commencez par promener le chien pour le détendre et qu’il fasse ses besoins.
  • Le faire marcher au minimum 15 minutes avant la course et jouer avec lui pour échauffer ses muscles.
  • Avant une course, enlever tout harnais ou dispositif qui pourrait l’entraver.
  • Vérifiez ses pattes et ses coussinets avant et après la course.
  • Après la course, faites-le marcher et attendez qu’il ait bien repris sa respiration avant de le faire boire. Une promenade permettra de détendre ses muscles.
  • Laissez-le boire à volonté une fois qu’il a récupéré son souffle.
  • Vous pouvez en profiter pour masser les muscles de votre sportif !
  • En été : ne le faites pas courir s’il fait trop chaud et mouillez-le pour le rafraîchir.
  • Laissez votre chien  récupérer : comme toute activité sportive, votre chien ne doit pas faire d’exercice tous les jours et doit avoir des phases de repos. 

L’instinct de poursuite et le plaisir du jeu

Lancer une balle ou un bâton, le faire morde un tug ou tirer sur une corde : ces jeux sont directement liés aux instincts de chasse de votre chien. Mais il fait très bien la distinction entre un moment de jeu et la vie courante. Courir après un leurre, dans un lieu défini, avec des règles, ce n’est pas l’entraîner à courir après une proie, un joggeur ou des cyclistes. Le leurre ne l’intéresse pas en soit, c’est le jeu qui l’intéresse.

On peut profiter de cette activité pour canaliser le chien et contribuer à son éducation en lui apprenant à gérer une situation d’excitation intense et en renforçant sont obéissance.

Tous les chiens peuvent-ils pratiquer ?

Si votre chien est en bonne santé et qu’il n’y a pas de contre-indication médicale, il peut pratiquer la course sur leurre.

Vous pouvez faire un test à la maison avec un Flirt Pole, vous verrez s’il est réactif et si ce sport est susceptible de lui plaire.

On veillera à adapter la durée et la vitesse de la course à l’âge, au gabarit et à l’état physique du chien.

A partir de quel âge ?

A partir de 12 mois et selon ses aptitudes physiques, le chien pourra participer à de vraies courses qui ne comprennent pas de saut et de virages inférieurs à 90°.

Il est important de s’informer auprès de son vétérinaire de l’état de santé de son compagnon tout au long de sa vie et d’adapter ses activités physiques en fonction de ce suivi médical.

Retour haut de page